La fierté c’est quoi ?

Posté par nicolas le 16 février 2009

Cette articles n’a pas été écrit par moi, m’est par un de mais copain, de 20 ans,qui a voulu donné son avis sur le monde gays, gay lui même. 

Je ne proclame pas que je suis homosexuel par ce que je n’en suis pas fier, je n’avoue pas que je suis homosexuel parce que je n’en ai pas honte, je dis que je suis homosexuel parce que cela est » Un sujet Puis-je être fière d’être gay ? Que représente pour moi mon orientation sexuelle ? Un trait d’identité fondamental ou une caractéristique parmi d’autres ? Qu’est-ce que je pense du défilé gay et Suis-je prêt à descendre dans la rue pour affirmer mon orientation sexuelle ? Comment je trouve la couverture médiatique entourant ces événements ? La fierté gay est-elle justifiée ? Des points de vues Je ne suis pas vraiment fier d’être gay, je suis simplement fier d’avoir accepté (depuis peu) mon homosexualité. Comme je l’ai vu sur le site « on ne choisit pas d’être gay mais on choisit de l’assumer ou pas ». Et ben pour la fierté je dirai la même chose : « je ne suis pas fier d’être gay mais je suis fier de l’assumer ». Je me permets de citer JL Bory qui a dit une phrase très juste : « Je ne proclame pas que je suis homosexuel par ce que je n’en suis pas fier, je n’avoue pas que je suis homosexuel parce que je n’en ai pas honte, je dis que je suis homosexuel parce que cela est » J’aurai au moins retenu ça de « le rose et le noir » La fierté gay dans le sens ou on s’affiche est une bonne chose. Elle a permis de nous faire remarquer ainsi faire avancer les mentalités et les lois (le plus important). La fierté gay au sens propre n’est pas justifiée, je ne comprends ce qu’on entend lorsqu’on dit : Je suis fier d’être gay. C’est sous-entendu en fait toutes les étapes franchies au niveau de l’acceptation de soi, c’est comme lorsque je suis fier d’avoir dépassé ce problème, car je ne voyais pas le bout. . On ne peut être fier que d’une chose que l’on a « créée » où dont est 1 tantinet responsable. En quelque sortes je ne serais jamais fier d’avoir du poil aux pattes. Par contre je le suis de me balader main dans la main avec un copain dans la rue. Je ne suis pas fier d’être homo comme je n’en ai pas honte, mais je suis fier d’avoir pu le dire à mes amis, mon frère. Je suis fier d’appartenir à un groupe de personne solidaire devant l’intolérance, fier de pouvoir aimer qui je veux sans avoir à me cacher. En fait, je dirai que le CO, en plus de « libérer » change le sentiment de honte en sentiment de fierté. Au final La fierté semble liée au sentiment qui nous remplit lorsqu’on réalise un grande chose, en l’occurrence pour un homosexuel, le coming-out prend tout son sens ici.

Laisser un commentaire

 

SEXEGAYS.LE MUST DU SEXE GAY |
Amateurs de gros seins |
Jeunes et coquines |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Exhib Fetish MaxAlicia
| homogay
| Blog Gay