• Accueil
  • > Archives pour janvier 2009

Garçons virtuels

Posté par nicolas le 26 janvier 2009

Je me présente, j’ai 20 ans et j’habite une petite ville de Haute Normandie ou il n’est toujours pas facile de faire de nouvelle rencontres, en-dehors des mecs mariés qui hantent les parking ou les toilette public, et qui d’après mon expérience, ne souhaitent jamais aller plus loin qu’une branler ou une pipe a la va vite. Dans la ville ou j’habite, il n’y a pas non plus de sauna et encore moins de bar gay ou de boite. Comme beaucoup, j’ai donc eu l’idée de tester l’un des serveurs téléphoniques dont j’ai trouvé le numéro dans un journal gratuit, un de ces fameux 08 36 . Le premier que j’ai essayé, après m’avoir expliqué le fonctionnement, m’a proposé de me présenter. Chaque fois qu’une voix masculine m’intiquait quoi faire, je devais répondre par une touche.

J’ai ensuite entendu les messages des autre mecs et commencé à répondre. Chaque réponse prend au moins quelque secondes de plus, le temps temps de parler et d’appuyer sur la touche. Je suis entré en contact avec un mec qui disait, comme par hasard, habiter pas loin de chez moi, un vrai fantasme vivant, d’après sa description. Après un dialogue fait de message successifs, je lui ai laissé mon téléphone afin qu’il m’appelle chez moi. Et puis…rien. J’ai tenté l’expérience sur deux autres serveurs, tout aussi chers et je crois bien avoir été victime d’une arnaque: j’ai largement dépasser mon forfait pour, d’après mes conclusions entendre la voix d’un animateur, censé me faire rester sur le réseau, bref, faite attention a se genre de serveur, si vous rester trop longtemps posez- vous la question combien sa va me coûter, et pour qu’elle conclusion.

Maintenant je me suis faire mettre internet, et je ne le regrette pas, question drague, alors faite attention  quand vous voulez draguer par téléphone. 

 

Publié dans Liens | 1 Commentaire »

Soutenir et se souvenir

Posté par nicolas le 23 janvier 2009

Soutenir et se souvenir dans Liens 1453

Pour soutenir la fondation Matthew Shepard : www.matthewshepard.org.

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Gays

Posté par nicolas le 23 janvier 2009

120090208180143.jpg

Explication la plus répandue : gay est l’acronyme de Good As You, bon comme toi.

Au XVIIème siècle en Angleterre, gay signifie joyeux, réjoui, souriant, amusant, animé, comme en français, mais aussi immoral, adonné au plaisir.

Au XVIIIème, gay est un mot d’argot pour pénis. En français aussi, l’argot dit bien les joyeuses pour désigner les testicules.

Au XIXème, to gay signifie baiser. Une gayhouse est un bordel.

Dans les années 1890, gaycat signifie vagabond. Plus précisément : un vagabond débutant, un jeune qui rejoint la zone. Dans les cambriolages, les gaycats faisaient le guet pendant que les durs agissaient. Au repos, ils servaient de femelles aux anciens. Ces moeurs grossières homosexualisent le mot.

Dans les premières décennies du XXe siècle, les homosexuels ont commencé semble-t-il à utiliser le mot gay pour se désigner eux-mêmes, principalement aux États-Unis. L’usage du mot gay ou gai pour désigner les homosexuels est avéré en France à partir des années 1970, à peu près au moment de l’émergence du mouvement de libération gaie (1969, Émeutes de Stonewall, New York; 1971 Création du Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire, première mention du terme « Underground gay », FHAR, Paris). Le mot gai a été choisi par les homosexuels pour se définir positivement par opposition à ce qui est triste, ennuyeux, désolant.

Dans sa signification moderne, le mot gay/gai-e porte la trace de l’histoire d’une affirmation collective positive. En effet, avant qu’elles prennent la parole pour se nommer elles-mêmes, la société et ses normes n’utilisaient que des mots appartenant au vocabulaire de l’insulte (pédé, pédéraste, tantouze, folle…) du religieux (sodomites) ou du médical (homosexuel, inverti…). Ces mots sont le reflet de l’oppression historique de l’homosexualité, basé principalement sur des motifs religieux et un certain « ordre social », qui, y compris pour d’autres groupes ou minorité, a longtemps été synonyme d’exclusion voire de sanctions judiciaires. Mais être gay, c’est loin d’être joyeux…

Ce processus historique et collectif d’affirmation positive s’est longtemps reproduit au niveau individuel en se nommant soi-même, par exemple dans un coming-out. C’était un acte de valorisation de soi que de se donner à soi-même un nom positif.

Cet usage a cependant pratiquement disparu, le mot gay étant entré dans le langage courant, en particulier avec son orthographe anglo-saxonne (on met un « y » à la fin).

Publié dans Liens | 4 Commentaires »

Echangisme

Posté par nicolas le 5 janvier 2009

120081213105709.gif

Échangiste, mélangisme, partouze, gang bang, des termes à la mode mais qui ne signifient pas la même chose.

Une partouze, c’est la participation de tout le monde, actifs, passifs à une baise générale. La question peut se poser du nombre de participants nécessaires pour décréter une partouze: 4,5 ou plus. A vous de choisir.

Le mélangisme est un peu différent. Dans une même soirée, vous pouvez passer d’un partenaire à l’autre, voire à plusieurs partenaires en même temps. Tout le monde se mélange mais selon ses envies et humeurs, à la différence de la partouze, la participation à un grand ébat général n’est pas obligatoire.

Le gang bang, c’est un passif pour plusieurs actifs. Celui-ci va offrir sa bouche et/ou son cul à la chaîne. Unité de temps, de lieu d’action.

Enfin l’échangisme se pratique uniquement en couple. Vous arrivez à deux et vous échanger votre partenaire contre le partenaire d’un autre couple. Pas de plan à 4 sinon on frise le mélangisme.

L’important est de repartir avec votre partenaire à la fin de la soirée, sinon gare aux scéne de ménage.

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

 

SEXEGAYS.LE MUST DU SEXE GAY |
Amateurs de gros seins |
Jeunes et coquines |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Exhib Fetish MaxAlicia
| homogay
| Blog Gay