• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 9 décembre 2008

Gay dire ou pas dire?

Posté par nicolas le 9 décembre 2008

1. Faut-il le faire ?

Ça dépend de chacun, de son évolution personnelle, de sa propre acceptation mais aussi de son environnement. Le premier but du  » coming out  » est de se faire du bien alors chacun fait comme il le sent.
Il faut se sentir capable d’affronter les autres et leurs réactions, moqueuses, brutales, parfois violentes mais souvent interrogatives. Il faut être préparé à ça, avoir conscience du choc que ça peut représenter. Comment sont ils ? Plutôt tolérants ou rigides ? Mais aussi qui sont-ils par rapport à vous ? On ne se positionne toujours pas de la même façon face à ses amis ou à sa famille.
Il faut aussi être un peu pragmatique et prendre en compte son niveau d’autonomie. Ce n’est pas la même chose de vivre chez ses parents, de dépendre d’eux, ou d’être indépendant et pouvoir mettre un peu de distance si la réaction est négative.

2. Révéler son homosexualité : une démarche difficile

Choisir de révéler son homosexualité c’est une démarche difficile, pour tous et quel que soit son âge Il y a donc lieu de vérifier sa motivation.
Révéler cette orientation sexuelle permet de mettre les choses au clair entre soi et les autres, d’en finir avec les questions et les réponses évasives, de faire taire les rumeurs. C’est aussi se délivrer d’un secret perturbant les relations aux autres.

Enfin, faire son  » coming out  » (expression américaine qui signifie le fait d’assumer son homosexualité dans la sphère publique et privée) parler vrai, dire ce que l’on est, ce que l’on aime s’inscrit dans une démarche d’acceptation personnelle qui prend souvent des années.

C’est un moment de vérité …pas toujours facile… Cela demande de s’y préparer un peu…

3. En parler à ses copains

C’est souvent la première étape. Quand on est prêt à s’assumer en public et avant d’affronter la famille, le dire aux amis est plus facile, on leur prête la même tolérance, la même ouverture d’esprit qu’à soi. Cela permet aussi de s’exercer à mettre des mots, à faire face aux questions, aux réactions, à expliquer ce que l’on vit et ce que l’on ressent.

Même des amis peuvent être choqués, il faut s’y attendre et ça n’a rien d’étonnant. Ils peuvent avoir des réactions immédiates violentes, cela ne veut pas dire que par la suite ils ne l’accepteront pas.

L’annonce peut être intolérable et faire un tri dans les amis. Certains ne reviendront pas, la majorité d’entre eux continuera à vous apprécier tel que vous êtes. C’est la règle du jeu.
 
Le fait que le cercle d’amis soit au courant permet de se sentir soutenu, de s’assumer plus facilement.

Personne n’annonce son hétérosexualité, ça semble une évidence, c’est « comme ça ». Mais dire son homosexualité à quelqu’un c’est l’amener à se représenter sa propre sexualité, à y mettre une image, c’est l’obliger à s’imaginer ce que ça fait. Il faut accepter que ce ne soit pas simple, que ça puisse choquer et que ce ne soit pas seulement une histoire d’ouverture et de tolérance.

Publié dans Liens | 1 Commentaire »

 

SEXEGAYS.LE MUST DU SEXE GAY |
Amateurs de gros seins |
Jeunes et coquines |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Exhib Fetish MaxAlicia
| homogay
| Blog Gay