• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 décembre 2008

Exhibez-vous

Posté par nicolas le 2 décembre 2008

Ad nauseam, chaque année, dans nos pays croulant sous le poids de la consommation effrénée, récidivent avec toujours un peu plus d’avance les fêtes de fin d’année. D’ailleurs, le glissement sémantique n’est pas fortuit. On dit aujourd’hui plus volontiers « fêtes de fin d’année » plutôt que Noël et Nouvel An. Peut-être parce que le sens qui était le leur initialement incontournable du consumérisme conquérant. Le père Noël a remplacé le petit jésus, et les cadeaux, autrefois réservés aux enfants, sont désormais le privilège de tous. Nous sommes tous supposés recevoir un cadeau enveloppé dans du papier criard en poussant de petits cris hypocrites (oh, il ne fallait pas..). Noussommes tous supposés en offrir en grevant considérablement notre maigre budget. Un grille-pain ou un humidificateur de cigare? C’est ce jour béni ou les familles, qu’elles existent vraiment ( c’est-a-dire lorsque l’amour qui les lie est réel) ou ne soient qu’assemblages artificiels de personnes, se réunissent, la larme à l’oeil devant la télé pour un spécial Lagaff ou autour d’un pauvre sapin déjà en train de crever sous un vulgaires déconations et enguirlandes. Souvent, trop souvent hélas, votre mari, amant, petit ami vous laisse tomber, « tu sais comme sont mes parents, chéri… »Quand au Nouvel An, dont la tradition remonte à beaucoup plus loin que Noël, c’est maintenant le prétexte à s’empiffrer de pseudo-nourritures hors de prix (encore une louche de fois gras?), à se manger jusqu’à plus soif, à se vautrer dans sa frange en espérant que la partie tourne vite à la partouze. Les lendemains sont souvent douloureux: migraines carabinées et porte-monnaie en berne. Et puis, il y a ceux qui redoutent plus que tout ces jours d’automne finissant ou les pitoyable guirlandes électriques municipales, installées déjà depuis deux mois, ne font qu’amplifier la tristesse et l’inhumanité des rues. Parce qu’ils n’ont pas de mari, d’amant, de petit ami, de copain à qui faire d’inutiles cadeaux. On leur enfoncerait la tète sous l’eau glacée que ce ne serait pas pire. C’est surtout à eux que nous pensons en cogitant à ce que internet peuvent offrir. C’est au coeur même de l’espoir, là ou les âmes esseulées tentent l’impossible, se rencontrer, même si ce n’est que pour baiser.

La tradition exige également que l’on fasse des voeux. Pour ma part je souhaite qu’il n’y ait plus la de haine, de guerre, d’intolérance, plus d’injustice, plus de pauvreté, plus de détresse jeté au coin des rue dispendieusement illuminées. Plus de sida. Et surtout, at last but not the least, plus de solitude affective. Quand on n’a personne à aimer et qui vous aime, on a rien.   

Publié dans Liens | 1 Commentaire »

 

SEXEGAYS.LE MUST DU SEXE GAY |
Amateurs de gros seins |
Jeunes et coquines |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Exhib Fetish MaxAlicia
| homogay
| Blog Gay