• Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Les petits articles gay

Posté par nicolas le 17 novembre 2008

Handicap et homosexualité

Nous passons devant eux et nous ne les voyons même pas, du moins, nous nous efforçons à ne pas les voir un handicap n’est pas toujours facile à vivre dans notre société dans laquelle les structures pouvant les recevoir manquent cruellement encore aujourd’hui. Alors, imaginons un seul instant être gay et handicapé! Tout le monde sait à présent que les gays fréquentant le milieu appliquent une indifférence envers les gays qui n’adoptent pas leur dress-code. Alors comment fond les gays en fauteuil roulant, les sourds et les muets,…? Doit-on les bannir de notre vie sous prétexte qu’ils ne sont pas «  »comme nous »"? Ils en va de chacun de nous de faire un effort et, surtout, de changer notre mentalité pour mieux les intégrer dans notre société. N’oublions pas qu’aux « autres« .

 

Hétéros, passifs

De nos jours, il n’est toujours pas évident d’afficher librement son homosexualité surtout lorsqu’on habite une petite ville de province. Certains gays prennent le parti de cacher leur attirance sexuelle, quitte à vivre malheureux toute leur vie en se donnant une allure d’hétéros. Ainsi, ils pensent éviter tout affrontement suite aux insultes homophobes voire un quelconque rapprochement avec la folle tordue du coin qui, elle, n’a plus rien à perdre. Pour cela, il se donne à fond dans la musculation et, une fois bardé de muscles des pieds à la tète, ils se croient intouchable dans ce monde de brutes ou l’habit fait le moine (se donner l’allure d’un hétéro avec des fringues de pd, ça ne le fait pas!). « Pour vivre heureux, vivons cachés! », est-ce la seule solution au problème de l’acceptation du couple masculin? Je ne le crois pas. Être naturel et humble reste la meilleure des solutions.   

 

Publié dans Liens | 1 Commentaire »

Les minets 2

Posté par nicolas le 10 novembre 2008

Du sexe à volonté

Ils ne jurent que par l’obscurité des endroits de baise humides et odorants. Leurs parfums sont tout simplement les odeurs de sperme séché, de sueur et de moisissures. Ils hantent les couloirs sombres tels des prédateurs en chasse, posent leur main sur une paire de belle fesses et regardent leur proie droit dans les yeux, l’invitant à les suivre dans une cabine à moins qu’ils ne baisent là, tout, maintenant. Ils s’incrustent dans des groupes pour tâter, sucer, prendre et se faire prendre…Peu importe avec qui tant ils sont sous l’emprise du plaisir et de l’abandon au dieu du sexe.

 

Génération désenchantée

Ils ont 20 ans et ils ne supportent pas les jeunes de leur âge. Ils les trouvent arrogants et provocants. Ils ne respectent ni l’hommes ni la vie et leur unique préoccupation, c’est eux et eux seuls, et peu leur importe de tout détruire sur leur passage et de faire souffrir leur entourage pourvu qu’ils arrivent à leur fins. D’autre en revanche, ceux qui ne se reconnaissent pas dans cette nouvelle jeunesse, préfèrent sortir avec des mecs plus âges pour mieux profiter de leurs expériences ( et pas de leurs argents ) et pourquoi pas, construire une véritable relation amoureuse. Fantasme du père absent ou du grand frère inexistant, ils sont âprement convaincus que ce n’est pas par la provocation que la reconnaissance sera établie.  

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

Connaitre les GAYS

Posté par nicolas le 3 novembre 2008

1) Les plan a 3

Qui peut le plus peut le moins. C’est en substance ce que peuvent penser les adeptes des plans à trois. Car un trio, ce n’est pas si simple. Il faut premièrement trouver les partenaires. Ce n’est pas un trip aussi courant qu’on pourrait le croire. Des couples chassent parfois le troisième mais rare sont les trios spontanés ou personne ne se connaissait 5 minutes auparavant sauf dans des lieux de drague types foret….Ensuite, qui fait quoi? Il faut compter les actifs, les passifs, les versatiles. Enfin il faut savoir dans quel ordre procéder, qui commence, comment, qui dirige? Il est parfois vite fait qu’un protagonistes se retrouve seul sur un banc de touche à mater les deux autres s’envoyer joyeusement en l’air. Vous voyez, les plans à trois, ça s’organise. Rien ne remplace l’expérience alors place à vos commentaires pour me dire si j’ai dit vrai.

2)Le sexe aprés le travail

Le travail ça stresse, ça prend la tête, ça prend aussi beaucoup de temps dans une journée. Alors il est vrai que statistiquement, il est plus fréquent de tirer son coup après le boulot (sauf certain qui fond beaucoup de route et qui le fond également pendant les heures de boulot) 1) avant le boulot  2) pendant le boulot 3) la nuit en semaine 4)week-end l’expression » un cinq à sept  » n’a pas été inventée pour rien.

Il y a meme ceux qui en ont fait un sport nationnal. La journée passe bien plus vite quand on sait qu’a la sortie, on va s’envoyer en l’air. Et le boulot peut aussi servir d’alibi pour tirer sont coup en toute discrétion vis-à-vis de son petit copain ou de sa copine. 

Publié dans Liens | 1 Commentaire »

 

SEXEGAYS.LE MUST DU SEXE GAY |
Amateurs de gros seins |
Jeunes et coquines |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Exhib Fetish MaxAlicia
| homogay
| Blog Gay